Qu’est-ce que soigne l’hypnose ?

Depuis les années 90, l’hypnothérapie gagne une certaine notoriété dans le domaine médical. Ce procédé thérapeutique offre un large éventail de possibilités. Il se veut être une alternative non médicale pour soulager certains maux. La thérapie par l’hypnose ouvre la voie vers la médecine de l’esprit. Quels maux soigne l’hypnose ? Peut-on s’y fier ? Explications.

L’hypnose, l’avenir de l’anesthésie et de la chirurgie

L’hypnose est sollicitée pour accompagner les traitements médico-chirurgicaux. Les avis des professionnels de la santé divergent à ce sujet. Si certains garantissent la fiabilité de l’hypnothérapie, d’autres avancent l’effet placebo.

Cette thérapie occupe pourtant de plus en plus de place en chirurgie. Le Centre Hospitalier Universitaire de Liège fut l’un des premiers à appliquer l’hypno-sédation comme substitut de l’anesthésie générale.

Le Pr Marie-Élisabeth Faymonville, spécialiste en anesthésie-réanimation fait part de ses essais cliniques lors du congrès mondial d’anesthésiologie. Environ 4 300 patients y ont participé. Ils ont subi des interventions à cause d’affections endocriniennes et de la chirurgie plastique.

Cette expérience scientifique met en évidence l’impact de l’hypnose sur le contrôle de la douleur. Il a été établi que des zones du cerveau s’activent grâce à la thérapie hypnotique et régulent l’intensité de la douleur.

D’autres hypothèses sont également avancées pour expliquer l’effet analgésique de l’hypnose. Le taux d’endorphines est à son paroxysme quand le patient est en état de conscience modifiée. Pourtant, ces hormones ont des propriétés antalgiques.

L’hypnothérapie : traitement de choix des affections psychologiques

Cette médecine dite holistique contribue au suivi thérapeutique de plusieurs affections d’origine psychologique. Elle permet de venir à bout de certains comportements autodestructeurs. Tels sont les cas de l’addiction au tabac ou à l’alcool et des troubles du comportement alimentaire. L’hypnose vise à convaincre le patient à adopter une vie saine loin des habitudes toxiques.

Ces comportements ancrés sont souvent dus à des pressions sociales ou internes. L’hypnothérapeute aide le patient à identifier ces situations oppressives pour mieux les gérer. Il évite de passer par la voie de la dépendance nocive. Concrètement, le praticien applique une reprogrammation sur le sujet.

Souvent, la routine quotidienne est source de stress intense. L’insomnie en est le symptôme majeur. Le sujet sombre dans un cercle vicieux, car le stress favorise l’insomnie et cette dernière entretient le stress. La thérapie hypnotique rééduque le cerveau pour retrouver son cycle de sommeil normal. Elle aide le sujet à soulager ses angoisses et à délaisser les pensées négatives.

Vaincre ses peurs et ses inquiétudes avec l’hypnose

De plus en plus de sexothérapeutes se tournent vers l’hypnose pour aider leurs patients. En effet, la plupart des blocages d’ordre sexuels trouvent leur origine dans des fausses croyances ou des mauvaises expériences du passé.

Grâce à la thérapie par suggestion, le praticien tente de supprimer ces pensées négatives de l’inconscient du patient. L’hypnothérapie aide ainsi le sujet à aimer et à faire confiance à son corps.

L’hypnose constitue également un outil thérapeutique complémentaire dans le traitement des phobies. Le praticien aide le patient à contrôler, voire à éradiquer complètement ses peurs irrationnelles.

L’inconscient projette à la surface de la conscience des convictions erronées entraînant une profonde angoisse. Avec les techniques d’hypnose, le spécialiste suggère à l’inconscient du patient de se délivrer de ces croyances limitantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *